L’importance de l’interopérabilité dans les hôpitaux

L’importance de l’interopérabilité dans les hôpitaux

Échanger a toujours revêtu une importance capitale pour l’Homme. Depuis la nuit des temps, il cherche à communiquer avec ses semblables et avec son environnement. Cette nécessité est toujours d’actualité aujourd’hui. La transmission d’informations permet d’interagir ; et les établissements de santé se sont saisis de cette nécessité.

Les avantages et les enjeux de l’interopérabilité sont parfaitement définis. Nous vous expliquons tout dans cet article.

L’interopérabilité, qu’est-ce que c’est ?

Définition

L’interopérabilité concerne tous les domaines disposant de systèmes d’information capables de communiquer entre eux. De nombreux secteurs ont fait de ce mode d’échanges une véritable priorité. Citons par exemple l’aérospatiale, l’informatique, les activités ferroviaires ainsi que le domaine de l’industrie et même le secteur militaire. N’oublions pas bien sûr la santé, et plus particulièrement la e santé.

L’interopérabilité permet, dans ce dernier cas, de pouvoir compléter et accéder aux données médicales des patients. Lorsque le patient se présente à l’hôpital, le système informatique peut alors se connecter à différents réseaux pour retrouver les informations indispensables à une meilleure prise en charge.

Pourquoi faire le choix de l’interopérabilité ?

Ce choix très judicieux donne la possibilité de trouver les bonnes données, celles qui vont permettre au personnel soignant de proposer les soins et les solutions les plus adaptés au patient. L’interopérabilité est une sorte de plateforme d’informations actualisées où il est possible de puiser les données indispensables pour un problème donné. Le big data offre à l’établissement de soins la possibilité d’obtenir des informations médicales renseignées par les médecins traitants, par les cabinets de radiologie, par les laboratoires, par les médecins spécialistes…

Les avantages de l’interopérabilité

La réduction du nombre d’examens

Comment une communication entre différents systèmes informatiques pourrait réduire le nombre d’examens ? Tout simplement en évitant les doublons réalisés parce que les résultats des précédents contrôles ont été perdus par exemple. Imaginons que le patient retourne voir son chirurgien après une fracture du poignet. Hélas, il a oublié de prendre avec lui les résultats de sa dernière radiographie. Plutôt que de lui en faire repasser une autre, le chirurgien va tout simplement se connecter sur la base de données et retrouver les résultats de la radio faite dans un autre établissement. Il en va de même pour des résultats de bilan sanguin, les recommandations du médecin traitant…

Le gain de temps

Il fait suite à la réduction du nombre d’examens. Une radiographie, un bilan sanguin, un scanner ou tout autre examen demande du personnel et du temps : vous passez par le secrétariat, un manipulateur vous fait passer la radio puis retour vers la secrétaire qui doit retranscrire les observations du manipulateur. Si cet examen n’a plus lieu, vous faites gagner un temps précieux à ces 3 personnels de santé, et à vous également.

L’économie de soins

Là encore, en continuité du gain de temps, nous ne contredirons pas le vieil adage qui dit « le temps c’est de l’argent ». Même si l’hôpital n’a pas de vocation lucrative, il est essentiel de l’utiliser à bon escient. L’argent dépensé dans des examens inutiles est autant de ressources qui ne seront utilisées pour investir dans du matériel plus performant, la formation des soignants ou encore la recherche.

Un parcours patient simplifié

Personne ne se rend dans les établissements de soins par plaisir. Si nous nous y rendons, c’est dans un but précis : obtenir un diagnostic, passer un examen, recevoir un traitement ou encore consulter un spécialiste. Tout comme le personnel soignant, notre temps est précieux. Réduire le nombre d’examens est donc plus simple pour nous également.

De plus, l’interopérabilité permet de simplifier grandement notre parcours patient. Inutile d’amener tous ses résultats, de penser à tous les médecins que nous avons consultés et à tout ce qu’ils nous ont dit : tout est renseigné dans le dossier médical !

Le dispositif Tim Tam Tom est le parfait exemple de l’interopérabilité au service du parcours patient. Il interroge le dossier administratif et permet au visiteur de renseigner lui-même son dossier en y apportant, via le scanner, des documents manquants sur la borne. Le dossier est mis à jour en temps réel. Tim Tam Tom est interopérable avec tous vos logiciels métier.

Les enjeux de l’interopérabilité

La sécurisation du partage d’informations

La sécurisation est au cœur des enjeux de l’interopérabilité. À l’époque où tout le monde craint Big Brother, chacun exige que ses libertés fondamentales et sa vie privée soient respectées. Pour cela, il est indispensable d’assurer que toutes les données sensibles restent confidentielles. Votre santé ne regarde que vous, et votre médecin. C’est pourquoi la sécurisation est primordiale. Sans elle, l’interopérabilité devient caduque, elle ne peut plus exister.

Le coût des installations, de la technologie

Toute cette technologie a un coût, vous vous en doutez. L’hôpital public, qui traverse de fortes turbulences ces derniers temps, doit trouver les fonds nécessaires pour investir dans ces technologies du futur, parfois très onéreuses. Ce souci financier reste prégnant et il est indispensable de trouver les ressources permettant de mettre en place une telle technologie et de telles installations. Mais, force est de constater que pour le bien de tous, l’interopérabilité est, et deviendra de plus en plus incontournable.

Vous l’avez vu, l’interopérabilité offre une communication plus fluide, un parcours patient simplifié et une diminution des examens inutiles. Elle peut, par des informations pertinentes, réduire les risques d’interactions thérapeutiques dommageables au patient ainsi que les erreurs de communication. Ce mode de transmissions de données est également une aide précieuse au personnel soignant grâce à son gain de temps. Toutefois, il nécessite une bonne coordination entre les différents organismes et peut se heurter aux budgets restreints des établissements.

Cogis Network vous accompagne dans la transition vers cette révolution du big data en vous proposant des solutions telles que les logiciels Cozii ou Tim Tam Tom.

Vous avez aimé ? Partagez !

Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook