Digitalisation de la santé : quelle place pour l’humain ?

Digitalisation de la santé : quelle place pour l’humain ?

De nos jours, l’importance du numérique dans les organisations fait l’unanimité. Sa richesse et tout ce qu’il permet d’accomplir font qu’il se rend indispensable dans chaque domaine. La santé ne fait pas exception à cette règle. La médecine a toujours compté sur des avancés technologiques pour soigner les patients. Aujourd’hui, la France s’appuie sur des solutions technologiques pour améliorer son système de santé en général et le parcours patient en particulier. La digitalisation peut parfois effrayer par sa capacité à réaliser le travail que l’être humain a toujours fait. Des questions se posent notamment dans la santé ou le contact avec le personnel soignant est un point essentiel dans la relation de confiance médecin patient.

La digitalisation du parcours patient

Au-delà de la qualité de ses soins reconnue mondialement, la France rencontre des difficultés à optimiser le parcours patient. Des solutions numériques ont permis par le passé de répondre à des besoins tels que la dématérialisation des dossiers patients et le partage sécurisé d’informations. Ces solutions ont ouvert de nouvelles perspectives pour la santé. Dans ce sens, la digitalisation est devenue le pilier sur lequel s’appuient les réponses aux problématiques du système de santé.

Dans les centres hospitaliers, l’accueil est souvent une source d’insatisfaction. Le personnel est submergé et les patients ne trouvent pas toujours l’interlocuteur et l’information qu’ils recherchent. La désorientation est, en effet, un problème récurrent qui touche encore plus les personnes fragiles. Aujourd’hui, le numérique répond parfaitement à ces problématiques. L’accueil de certains hôpitaux est fluidifié par des bornes d’accueil interactives et le problème de désorientation peut être corrigé par des solutions de géolocalisation.

Enfin, la digitalisation a également participé à la lutte contre la pandémie de la Covid-19. Les outils de télémédecine ont permis aux médecins de poursuivre leurs consultations et aux patients d’avoir accès aux soins malgré les restrictions imposées. D’autre part, les applications de prise de rendez-vous et de lutte pour contenir la pandémie ont connu une forte croissance. De quoi confirmer la nécessité du numérique dans la santé.

La digitalisation, souvent associée à la disparition de l’humain

Si le numérique augmente le champ des possibilités, c’est parce qu’il est capable de réaliser des performances parfois meilleures que celles de l’être humain. Les ordinateurs, de plus en plus puissants, réalisent des tâches répétitives et chronophages avec une efficacité redoutable. C’est la raison pour laquelle certaines personnes craignent cette vague de digitalisation que l’on connaît.

L’âge moyen des patients hospitalisés était de 66 ans avant la pandémie. Les séniors sont les plus touchés par les maladies. Une catégorie de personnes qui n’est pas encore à l’aise avec la technologie. Outre les seniors, les patients dans leur globalité ont besoin du contact humain. En effet, consulter un médecin ou se faire soigner dans un hôpital par une personne en blouse blanche est toujours plus rassurant. La première étape des soins est donc la proximité avec le docteur qui a pour rôle de rassurer, d’expliquer et d’accompagner tout au long du parcours de soins.

Pour ces raisons, la santé est un domaine où la crainte de la digitalisation est particulièrement présente. Il est impossible d’envisager que la technologie prenne le dessus sur l’homme dans le parcours de soins. Bien au contraire, les patients ont besoin de dialoguer avec des professionnels de la santé. C’est une relation de confiance qui se crée entre médecins, infirmiers et patients grâce à laquelle le patient peut avancer sereinement dans son processus de guérison.

Vers un côté plus humain

Les solutions numériques dans la santé ont pour objectif d’améliorer le parcours patient et en aucun cas se substituer au personnel soignant. Ces solutions sont utilisées pour aider toutes les parties prenantes dans le processus de soin sur trois axes :

Mieux accueillir : Les solutions numériques consacrées à l’accueil dans les centres hospitaliers ont pour objectif de simplifier l’accueil, informer et orienter les patients, gérer les salles d’attente ainsi que les admissions et alléger la charge du personnel d’accueil et des infirmiers. Cela permet au personnel soignant de se concentrer sur leur métier : soigner.

Mieux soigner : Les soins se sont toujours appuyés sur la technologie pour obtenir des informations À partir de ces informations, seuls les médecins et les spécialistes peuvent interpréter ces données, soigner, opérer ou prescrire. Ils resteront toujours les interlocuteurs du patient.

Réduire les risques : La digitalisation du parcours patient offre un meilleur accès aux soins. Par exemple, la télémédecine a permis de continuer les consultations à distance en période de crise sanitaire et de réduire les risques de contaminations.

En santé, la digitalisation permet d’améliorer le parcours patient et ne fonctionne qu’avec une implication totale du personnel médical. Ce sont des outils qui permettent de prodiguer les meilleurs soins dans de meilleures conditions mais surtout, qui rapprochent les patients de leurs médecins. C’est exactement ce que fait COZii de COGIS Networks : rapprocher au sens propre les patients et le personnel soignant dans les hôpitaux grâce à la géolocalisation.

Vous avez aimé ? Partagez !

Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur reddit
Reddit
Partager sur whatsapp
WhatsApp